Bosser en Erasmus? la méthode PBL à Aalborg

Hej ven!

L’Erasmus n’est pas connu pour sa charge de travail, tout le monde sait ça. Je ne connais personne qui y part dans l’intention de travailler comme une mule. Je m’attendais à une charge de travail moins importante, mais pas à si peu de boulot.

Aalborg fonctionne sur le modèle du “Problem Based Learning”, en gros chaque semestre se finit par un projet qui vaut pour 10 ECTS (si vous ne savez pas ce que c’est, vous avez quitté les bancs de l’unif il y a loooooongtemps). Dans mon cas, la plupart de mes cours sont évalués sur la base de ma présence en classe, et 80% vous fait passer le cours. Pour le reste des cours, j’avais une dissertation à rendre, et 15 jours pour la faire. On est bien loin de l’ambiance EII, et du mode “je n’ai besoin que de 4 heures de sommeil de toute façon”.

Le bâtiment principal pour les cours.

Le bâtiment principal pour les cours.

Si le semestre a commencé très calmement, me laissant du temps pour… tout le reste, récemment il a fallu s’y mettre. Meetings quotidiens, boulot à la bibliothèque toute la journée, ce projet d’une grosse quarantaine de pages remplit bien mes journées. Pas de quoi me plaindre, et je sens venir les commentaires amers de mes collègues Eiiens restés pour un semestre.

La morale de ce petit article? Profitez bien de votre Erasmus, expérimentez la culture locale, construisez des amitiés, et amusez-vous, parce que ça passe à une allure folle!

Tagged , , , , , , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: